Parce que aimer est important

Des réponses à vos questions. 

 

 

 

 

 

 


« L’Amour est un anneau et un anneau n’a pas de fin »

 Le mariage c’est l’union de deux êtres dans la fidélité l’un à l’autre dont le principe d’unité est les enfants. Il me semble que cette définition remet le mariage à sa vrai place.

 

 L’amour, chemin de l’unité

 Deux bras qui s’enlacent, deux volontés qui se donnent, deux intelligences qui s’effacent : « ils deviendront une seule chair », l’amour c’est le chemin de l’unité.

 C’est une aspiration de tous les peuples et de tous les temps.

 C’est vers ce chemin, ce somment, cîme unique de l’Unité parfaite, qu’il faut donc envisager le mariage.

 

Où conduit l’amour ?

 Car enfin, vers quoi vont ils se diriger tous ceux qui se sont engagé ? Quel sens vont ils donner à leur vie commune ?

 Aujourd’hui, nous le voyons lors des préparations au mariage, dans cette société matérialiste, beaucoup se trompent sur le sens profond du mariage.

 

L’amour conduit-il au bonheur ?

 Posons la question à un couple :

-  Pourquoi vous mariez-vous ?

-  Mais … parce que nous nous aimons.

  Précisons un peu notre question :

-  Naturellement ! Mais étant donné que vous vous aimez et qu’à cause de cela vous voulez vous marier ensemble (et non pas chacun de vous avec un autre) quel est le but, la fin, que vous poursuivez en vous mariant ?

Quatre-vingt quinze fois sur cent, la réponse vient :

-  Notre but … c’est d’être heureux !

  Amusez-vous à jouer alors à l’étonnement :

-  Votre but, c’est d’être heureux ?

-  Mais oui ! Quel autre but pourrions nous désirer ?

-  Évidemment ! Mais être heureux, d’abord, qu’est ce que cela veut dire ?

-  Être heureux ? c’est s’aimer, voilà tout !

 

Le bonheur ne peut être « irréalisme »

Ce qui frappe dans ce dialogue c’est son irréalisme, suivez le raisonnement :

Nous nous marions pour être heureux -  on est heureux quand on s’aime – donc nous nous marions pour nous aimer - et nous serons heureux parce que nous nous aimerons !

L’irréalisme dans tout cela c’est l’abstraction des réalités matérielles et des difficultés morales de toutes sortes qui remplissent la vie du mariage. C’est toujours le même postulat : « Nous nous aimons, que peut il nous arriver ? »

« On est heureux quand on s’aime ! » . Est ce que l’on est heureux quand on se regarde comme deux crapauds mort d’amour ? Ou encore quand on a dans le cœur la présence du sentiment d’amour ?


Alors ? Où conduit l’amour ?

On ne se marie pas pour apprendre à sa femme à faire des mots croisés, ni pour raconter à son mari les contes de Perrault.

Les hommes du Moyen-age, qui n’avaient pas été touchés ni par le jansénisme, ni par le puritanisme protestant, ni par le paganisme moderne y voyaient plus clair que nous : Ils se mariaient pour faire des enfants à leur femme … et les femmes pour donner des enfants à leur mari !

Ce qui n'enlève rien à la dimension de l'amour dans un couple !

 

 

L’amour conduit à la vie

Ce réalisme sain va sans doute à contre sens de tous les courants de paganisme ambiant. Le récit de la genèse est là pour nous le rappeler « Soyez féconds, Multipliez-vous, emplissez la terre et soumettez là ! » Gn 1.28.

Nos conceptions modernes « nous nous aimons pour être heureux ! » sont blessées, notre amour est blessé comme si il ne pouvait pas aimer complètement.

 

L’amour blessé

Tant de sollicitations nous suggèrent que les satisfactions sensuelles sont un but en elles-mêmes, une fin, que nous avons honte d'avouer parce que nous les désirons comme telles. Comme si nous ne désirons du mariage que le plaisir …

Tant d’images aujourd’hui suggèrent à notre imagination que la femme est en pratique un objet de plaisir…

Ce n’est pas en accord avec la grandeur de la vie et cette blessure que nous avons tous c’est le désir d’aimer incomplètement.

Peut on loyalement désirer un amour stérile, sans fécondité ? est-ce encore de l’amour cette sensualité pervertie ?

Les couples qui ne peuvent pas avoir d'enfants mais qui en désirent ardemment font l'objet d'une autre causerie sur la fécondité spirituelle du couple.

Il nous faut donc rechercher le vrai bonheur, ce pour quoi Dieu nous a créé !


L’amour ne se prend pas, il se donne !

« Multipliez-vous » Gn 1,28

L’épouse devient le tabernacle des enfants avides de vivre, de grandir, de s’élancer vers Dieu. C’est la nature même selon l’ordre voulue par Dieu, qui incline au mariage.

 

Et pour donner il faut renoncer à ce que l’on donne

Si nous voulons donner la vie, il faut d’abord renoncer à la notre. C’est ce langage de renoncement qui n’a pas bon écho dans l’air du temps. « Nous nous aimons pour être heureux ! », à quel renoncement sont ils appelés ceux qui s’aiment pour être heureux ?

Le bonheur n’est pas le but de la vie. Claudel questionne : « Est ce que le but de la vie c’est de vivre ? ». Oui c’est de vivre quand la survie est importante, quand notre vie est menacée. Mais le bonheur n’est pas le but mais le moyen de l’amour.

 

Le bonheur n’est pas le but mais le moyen de l’amour

Nous avons besoin de bonheur pour le donner, c’est un moyen d’aimer. Si le paradis c’est l’âme de l’autre, le but de la vie c’est d’aimer l’autre pour atteindre le paradis de l’autre, et il en rejaillira le bonheur. L’amour n’est pas d’avoir l’autre mais d’être l’autre. Claudel dans partage de midi « Il ne faut pas comprendre l’autre, il faut perdre connaissance ». « Perdre connaissance » selon les mots de Claudel c’est mourir à soi même.

 

On ne peut donner que ce que l’on quitte, et l’on ne peut se donner que si l’on se quitte.  

Le Mariage c’est donc profondément un don de soi à l’autre, à son époux (épouse) et à ses enfants. Le principe de l’unité dans l’amour c’est les enfants.


Les enfants, principe d’unité

Se marier et donner la vie c’est donc tout un : ce sont les joies de l’amour, ce sont les incommodités de la grossesse, ce sont les souffrances de l’enfantement, c’est la joie indicible qui monte, bouleversante, dans le cœur des parents, à cette minute unique où ils font connaissance avec leur petit.

Comme ils sont aveugles ceux qui voudraient nous faire croire que l’étreinte des époux est limitée à elle même !

Un enfant c’est faire deux en une seule chair ! C’est ce petit enfant qui les a unit.

C’était pour arriver à ce petit être que les époux ont rêvé ensemble, que leur tendresse les a appelé l’un vers l’autre, qu’ils ont osés dans les liens du sacrement de mariage, désirer plus d’unité encore.

« Qu’ils soient un comme nous sommes un ; moi en eux et toi en moi, afin que leur unité s oit parfaite » Jn 17, 23.

 

Vers l’avenir …

La vie réserve bien des surprises, elles seront nombreuses les difficultés dans l’éducation, dans la vie affective, …

Oui, mais sommes nous de « ces gras égoïstes qui préfèrent leurs bon repas, leurs danses, leur cinéma plutôt que de donner la vie à un enfant ? Serons nous ces égoïstes distingués qui préfèrent conserver leur auto, leurs bijoux, leur luxe, et refuser la vie à un enfant ? » Selon les mots forts de Marcel Clément ?

 

Qu’est ce que « donner la vie » ?

Laisser Dieu créer à travers nous, voilà ce qui dépend parfois de notre seule volonté d’époux.

Au lieu de nous marier pour « notre bonheur » nous allons du plus profond de notre intention décider de nous marier pour réaliser, en plénitude, le plan divin. Voilà la racine spirituelle du mariage, le principe de notre unité conjugale, la fin première de notre amour.

 Ainsi l'a voulu Dieu, il ne rétrécit rien, il n’enlève rien, au contraire, il épanouit tout, il accomplit tout.

 

Compagnons d’éternité

 Et voici que je suis avec vous, tous les jours, jusqu’à la fin du monde ». Dieu aidant, en acceptant son amour, nous pouvons accepter cette responsabilité d’époux et d’épouse devant Dieu et chanter avec le Psaume :

 « ton épouse sera comme une vigne luxuriante dans l’intimité de ta maison, tes enfants comme des rejetons d’olivier autour de ta table. C’est de cette manière qu’est béni l’homme qui craint Dieu » Ps 128, 3-4

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir


 

Découvrez nos autres sites

Celibat.org

Quel projet d’amour pour moi ?

Fiancailles.org

S'émerveiller de soi, de l'autre pour avancer ensemble !

Vivre.org

Servir la vie passionnément !

Familles.org

À l’école de l’amour ! Joie, force et fragilité !

Sexualite.org

Un corps pour s’aimer et aimer !

Vocatio.org

L’audace d’une réponse !

PlayPause
La Boîte de Comm’ des Futurs et des Jeunes Mariés Excuse idéale pour couper du quotidien...
Des amis sont ensemble depuis quelques temps, mais lorsqu'ils ont annoncé leurs fiançailles, les parents...
Bon plan ! Parcours Alpha Duo : une vie à deux, ça se prépare ! Des soirées en tête à tête pour réfléchir...
J'ai rencontré un jeune homme sur un site de rencontre catholique gratuit. Nous avons échangés...
J'ai fait la connaissance de deux filles il y a un certain temps. Elles sont toutes les deux amoureuses...
Question : Bonjour, je m’appelle Jean ; ma sexualité me laisse insatisfait !   La sexualité est un...
La masturbation en couple est-elle un péché ? Mon copain et moi ne sommes pas mariés et souhaiter...
Contrairement à une idée répandue, l’Église n’hésite pas à aborder la sexualité, dont elle défend...
Pour beaucoup de non-croyants et même de croyants, il est incompréhensible que l’Église se prononce...
Mgr Michel Aupetit, ancien médecin, actuel vicaire général à Paris, est l'auteur de Contraception : la...
Mon ami et moi sommes étudiants, et lorsqu'il vient me retrouver dans ma chambre pour discuter, nos gestes...
Mon fiancé m'a demandé de lui donner un peu de temps pour réfléchir car il se demande s'il ne veut...
La Boîte de Comm’ des Futurs et des Jeunes Mariés Excuse idéale pour couper du quotidien...
Un catholique peut-il épouser un non-baptisé ? Un non-chrétien ? Quelqu’un appartenant à une autre...
La grâce du sacrement de mariage ne se limite pas au jour de la cérémonie. Elle se déploie tout au...
Deuxième partie. Sauvés par le Christ, les époux sont appelés à grandir dans l’amour, malgré leurs...
La théologie du corps a été développée par saint Jean-Paul II pour les couples et les familles. Elle...
// // Au top ??? // 0&&(p-=1)}),s.on("internal-error",function(t){i("ierr",[t,c.now(),!0])})},{}],3:[function(t,n,e){t("loader").features.ins=!0},{}],4:[function(t,n,e){function...
J'ai rencontré un jeune homme sur un site de rencontre catholique gratuit. Nous avons échangés...
J'aime une amie que je connais depuis plusieurs années, à tel point que j'envisageais de la demander...
Les personnes divorcées remariées se sentent souvent rejetées par l’Eglise. Comment leur manifester...
previous arrow
next arrow
Slider