Parce que aimer est important

Des réponses à vos questions. 

 

 

 

 

 

 


Célébrer le mariage chrétien, c’est rendre grâce humblement pour le don de l’amour :

L’amour unissant les mariés est un don à recevoir. L’amour entre époux est un cadeau du Seigneur ; la célébration du mariage se doit d’être un grand merci de la part des mariés. Ce don les dépasse infiniment alors qu’ils pensent souvent en être à l’origine et les maitres, en le réduisant hélas à des sentiments.

Ce peut-être aussi un pardon à demander pour avoir fait de cet amour une propriété. En effet, les mariés font souvent de leur amour leur propre affaite, menée comme leur projet à eux, selon leur vue et à leur manière. Or recevoir pareil cadeau ne peut se vivre que dans l’humilité et la reconnaissance de sa propre pauvreté et finitude. On ne peut recevoir un don de Dieu en fanfaronnant.

Célébrer le mariage chrétien, c’est recevoir des provisions pour la route, des talents à faire fructifier. Ce don de l’amour n’est pas le seul cadeau ! deux autres talents à faire fructifier leur sont confiés ! (cf. Parabole de talents, Matthieu, XXV, 14-30) :

-          le talent du pardon : vivre marié en effet va demander patience, acceptation des travers de l’autre. Au moment où l’agacement et le ras-le-bol se feront sentir, ce sera le moment propice où faire fructifier ce talent confié au jour de la célébration.

-          Un autre cadeau que le Seigneur fait aux mariés, c’est le talent de la proximité ! se faire proche de l’autre et ainsi se trouver configuré au Samaritain qui s’approche du blessé pour le soigner. De demi mort que le blessé se trouve être, il va, grâce à ce Samaritain, qui n’est autre que le Christ lui-même, guérir grâce aux soins prodigués. Le Samaritain se fait le prochain du blessé. En ce sens, on ne peut dire qu’on ne se marie pas tant parce qu’on s’aime, mais pour s’aimer. On va, au cours des années à venir, se faire le prochain de son conjoint, surtout lorsqu’il est  blessé, usé, décevant, on ne l’abandonne pas au bord du chemin ! Le talent de la proximité est donné et reçu au jour de la célébration de mariage.

Cadeau de l’amour, mais aussi procisions pour la route, c’est ainsi que l’on peut comprendre cet engagement du Christ vis-à-vis des mariés au jour de la célébration. C’est vraiment une distribution de cadeaux que le Seigneur fait dans le sacrement de mariage. Ce sacrement, est un déploiement de sacrement de l’Initiation chrétienne : le baptême, mais à vivre à deux, non pour un temps, mais pour toujours, c'est-à-dire tous les jours.

 

Monseigneur Bernard Mollat du Jourdin

 

Lire aussi les autres éléments de réflexion de monseigneur Mollat du Jourdin sur ce thème : 

Réflexions sur le mariage chrétien

Le mariage à l’église : une quadruple Alliance

 


 

Découvrez nos autres sites

Celibat.org

Quel projet d’amour pour moi ?

Fiancailles.org

S'émerveiller de soi, de l'autre pour avancer ensemble !

Vivre.org

Servir la vie passionnément !

Familles.org

À l’école de l’amour ! Joie, force et fragilité !

Sexualite.org

Un corps pour s’aimer et aimer !

Vocatio.org

L’audace d’une réponse !